Située dans le parc Joan-Miró de Barcelone près d'un étang artificiel, l'œuvre de 22 mètres de haut représente une forme oblongue, surmontée d'un cylindre évidé et d'une demi-lune. Dans le parcours tracé par Josep Lluís Sert, Miró a d'abord conçu des maquettes qui ont été ensuite réalisées en ciment, en marbre, en fer, en bronze et en céramique[40]. La première a lieu le 14 avril 1932 et rencontre un grand succès. Joan Miró i Ferrà (Catalan: [ʒuˈan miˈɾo]; 20 April 1893 – 25 December 1983) was a Spanish painter, sculptor, andceramicist born in Barcelona. Une fois assimilés les principaux courants artistiques de son époque, entre 1916 et 1918, Miró met en place progressivement les éléments qui forment ce langage « détailliste », dans lesquels il accorde la même importance aux petits comme aux grands éléments. Facebook is showing information to help you better understand the purpose of a Page. He loved art from a young age and started receiving drawing lessons when he was seven. Joan Miró i Ferrà (Catalan: [ʒuˈan miˈɾo]; 20 April 1893 – 25 December 1983) was a Spanish painter, sculptor, and ceramicist born in Barcelona. Sunyer, s'il ne se décide pas à faire de longs séjours à Paris, va s'endormir à tout jamais. D'autres triptyques suivront à partir de 1963. Cette peinture est considérée comme étant l'apogée de la période surréaliste de Joan Miró. Joan y suit des cours du soir[B 1], notamment ceux de Modest Urgell et de Josep Pascó. The Spanish painter Joan Miró was one of the first surrealists (artists who created art that emphasized fantastic imagery who were part of a movement called surrealism that began in the early twentieth century). L'artiste crée de nouveaux personnages qui portent une expression dramatique dans une parfaite symbiose entre les signes et les visages. En 1973, il crée Grand personnage. Au sein du groupe des surréalistes, Miró est un artiste à part. Le fond initial de la fondation 5 000 pièces vient de Miró et de sa famille. He liked to compare his visual arts to poetry. This show however was not well-received by the viewers and he was subjected to considerable ridicule. Il ne veut se plier à aucune exigence, ni à celles de l'esthétique et de ses méthodes, ni à celles du surréalisme[5]. Le peintre catalan est exposé parmi d'autres artistes d'influences diverses[6]. His friend designed the buildings, and he donated all his art to this place, which was about 240 paintings, 175 sculptures, nine textiles, four ceramics, and 8,000 drawings. C'est peut-être, il est vrai par là qu'il peut passer pour le plus “surréaliste” de nous tous. During the 1930s he became more experimental and started exploring the techniques of collage and sculptural assemblage. Miró, furieux, récupère la peinture à son atelier avant de la confier à Jacques Viot de la galerie Pierre. Chez lui, la « plastique doit réaliser une poésie », explique Jean-Pierre Mourey[52]. Il ne la travaille pas comme l'ont fait les cubistes, en coupant le papier délicatement et en le fixant à un support. Il doit maintenant lutter contre le réalisme, la tradition, la convention, l'académisme et le cubisme, et se frayer un chemin personnel au-delà de Duchamp et de Picabia, pour inventer un langage nouveau[G 5]. Dans ses notes, il parle d'un projet de série sur le thème de la course de taureaux pour : « […] chercher des symboles poétiques, que le banderillero soit comme un insecte, les mouchoirs blancs des ailes de pigeons, les éventails qui se déploient, des petits soleils[56]. C'est avec Artigas, dès 1944, que Miró atteint la maîtrise de cet art. Europe lost an entire generation. Thus he moved to Paris in 1920 though he continued to spend his summers in Catalonia. En 1993, Dupin réédite la citation dans son intégralité[G 28] : « Pour mille problèmes qui ne le préoccupent à aucun degré, bien qu'ils soient ceux dont l'esprit humain est pétri, il n'y a peut-être en Joan Miró qu'un désir : celui de s'abandonner pour peindre, et seulement pour peindre (ce qui pour lui est se restreindre au seul domaine dans lequel nous sommes sûrs qu'il dispose de moyens), à ce pur automatisme auquel je n'ai, pour ma part, jamais cessé de faire appel, mais dont je crains que Miró par lui-même ait très sommairement vérifié la valeur, la raison profonde. À cette date, ils s'installent à Majorque, lieu où, selon Miró, il était « seulement le mari de Pilar ». L'huile sur toile La Caresse des étoiles s'est vendue à 17 065 000 $, le 6 mai 2008, chez Christie's, à New York, soit 11 039 348 euros[84]. À ce titre, une réunion du groupe surréaliste au Bar du château, le 11 mars 1929, est particulièrement notable. Après quelque temps, et devant l'insistance de Miró, le galeriste propose au peintre de partager l'œuvre en toiles plus petites afin d'en faciliter la commercialisation. A museum dedicated to his work, the Fundació Joan Miró, was established in his native city of Barcelona in 1975, and another, the Fundació Pilar i Joan Miró, was established in his adoptive city of Palma de Mallorca in 1981. En 1974, la ré-interprétation de l'oiseau postal, logotype des postes françaises, devient la première œuvre artistique spécialement créée pour être reproduite sur un timbre de la « série artistique », en France et à Barcelone. Après quelques modifications par l'artiste, celle-ci est reprise par l'Office du tourisme espagnol. Il décide de s'y installer et y achète une maison. Cette toile est considérée comme une pièce clef de cette période réaliste[B 7]. Ce motif apparaît dès 1945, et également dans sa sculpture, dans ses premières terres cuites d'inspiration mythique. Les deux compagnons font tous types d'essais de cuisson et de fabrication d'émaux. La toile prolonge aux confins de l'abstraction la série sur Le Paysan catalan (1925-1927), par une figure éminemment espagnole, où le rouge en face de la muleta évoque plus la barretina du paysan catalan que le sang du taureau[24]. La première représentation se fait sous les sifflets et sous une pluie de feuilles rouges ; Louis Aragon et André Breton signent un texte de protestation contre la pièce. En ce moment je ne m’intéresse qu’à la calligraphie d’un arbre ou d’un toit, feuille par feuille, branche par branche, herbe par herbe, tuile par tuile. En cette année 1931, il dévoile, toujours à la galerie Pierre, ses premières sculptures-objets[6]. Cette calligraphie met en forme des hiéroglyphes à travers une géométrie schématique très diverse. Joan Miro was an internationally renowned Spanish Catalan artist of the 20th century who was among the earliest painters involved in the art movement Surrealism. Le peintre les dessine et leur réalisation est confiée au maître-verrier de Reims, Charles Marcq[43]. Il y a d’ailleurs, dans mes tableaux, de toutes petites formes dans des grands espaces vides. En parallèle, Miró suit les enseignements du Cercle artistique de Saint-Luc où il apprend le dessin d'après nature. Breton corrige ses propos en 1952, lors de l'exposition des Constellations, mais il récidive peu après la même année en publiant Lettre à une petite fille d'Amérique, où il déclare : « Quelques artistes modernes ont tout fait pour renouer avec le monde de l'enfance, je pense notamment à Klee, à Miró qui, dans les écoles, ne sauraient être trop en faveur[65]. He continued to head in new directions, saying, "It's the young people who interest me, and not the old dodos. Il existe également un parfum Miró, où le flacon et l'emballage sont des souvenirs de l'artiste. Miró apprend de ce professeur la simplicité de l'expression et les tendances artistiques à la mode[B 1],[F 1]. These conflicting forces led him to create a unique and extremely personal language that makes him one of the most influential artists of the 20th century. 833, illustrated p. 563 Jacques Dupin, Miró Firebird, Paris, 1998, illustrated in color p. 79 Jacques Dupin & Arianne Lelong-Mainaud, Joan Miró, Catalogue raisonné, Paintings, vol. Walter Eben avance une explication : Miró n'aime que les sensations colorées de l'arène qui lui fournissent toute une série d'harmonies et de tons fortement évocateurs[58]. Ces deux formes que je voulais très colorées, il fallait les renforcer par un travail en relief. Dans les paysages peints à cette époque, Miró use d'un vocabulaire nouveau, fait d'iconographie et de symboles méticuleusement sélectionnés et organisés. Joan Miro Ferra was an influential 20th-century painter, sculptor, ceramicist and printmaker, who was born in 1893 in the Catalan region of Spain, near Barcelona. Le motif de la femme et de l'oiseau est courant chez Miró. Joan Miró - André Breton, Constellations Miró's father was a goldsmith and watchmaker. Miró a écrit des poèmes surréalistes[66]. Alors qu'à cette date, Breton est déjà adhérent au parti communiste, la discussion s'ouvre autour du destin de Léon Trotsky, mais évolue rapidement et oblige chacun des participants à clarifier ses positions[C 3]. Miró respecte le vœu de son père et commence par étudier le commerce, à partir de 1907, pour avoir une bonne formation et réussir à être « quelqu'un dans la vie ». Commencé à Mont-roig et achevé à Paris, ce tableau contient en germe toutes les possibilités que le peintre reprend par la suite en les infléchissant vers le fantastique. D'abord jeune prodige du mouvement, il est mis à l'écart par Breton en 1928. L'abondante production de la fin des années 1950 et des années 1960 montre les affinités de Miró avec la nouvelle génération, bien qu'il en soit avant tout un inspirateur : « Miró a toujours été un initiateur, et ce plus que tout autre. 1 Joan Miró, “Working Notes, 1941-42,” trans. Les ventes et les critiques sont très favorables à Miró[E 2]. […] Je travaille comme un jardinier ou comme un vigneron […][71]. This was a time of explosive change. He became a major international figure in the world of arts after the World War II. La réalisation de ces gravures dure de 1947 à 1958[B 9]. Joan Miró reçut une éducation catholique[72]. Il résume son attitude par la phrase suivante : « Il est important pour moi d'arriver à un maximum d'intensité avec un minimum de moyens. Elle est initialement alimentée par un important fonds offert par le maître. Il l'a assassinée, peut-être, parce qu'il ne voulait pas s'astreindre à ses exigences, à ses esthétiques, à un programme trop étroit pour donner vie a ses aspirations, « […] entretiennent une relation d'amitié et de confiance, encore qu'on puisse avancer sans risques que le voisinage d'alors et l'amitié de toujours n'ait pas fait dévier d'un millimètre le chemin de l'un et de l'autre, « La lithographie en noir et blanc lui apporte l'exutoire dont il avait besoin pour exprimer des émotions violentes […]. La réalité extérieure ne l'inspire plus. Il est certain, comme le souligne Jean-Louis Prat, que Miró traverse cette période avec colère : « Quarante ans après ses premières colères devant la bêtise qui parfois ronge le monde, le Catalan est encore capable de crier, à travers sa peinture, son dégoût. Bon nombre des peintres de la nouvelle génération ont volontiers reconnu leurs dettes envers lui, notamment Robert Motherwell et Jackson Pollock[G 18]. ». Le travail sur l'espace et sur les signes conduit à constituer un véritable « mirómonde », selon Patrick Waldberg[47]. La Course de taureaux, inspirée par son retour à Barcelone en 1943, témoigne de la continuité de la création spontanée de Femme, Oiseau, Étoile[G 26]. Dès le début des années 1960, Miró participe activement au grand projet d’Aimé et de Marguerite Maeght, qui ont établi leur fondation à Saint-Paul-de-Vence. I'd love to talk. Bernard Heitz, « Miró, le tagueur d'étoiles », Yvon Taillandier, entretien publié en 1959, dans, Sous le même titre, Miró produit, en 1973, 13, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Homme et femme face à une montagne d'excréments, exposition internationale de Paris de 1937, Danseuse entendant jouer de l'orgue dans une cathédrale gothique, Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut, Peinture-poème « Une étoile caresse le sein d'une négresse », Joan Miró a la Viquipèdia, Estat de la qüestió el juny de 2016. petit-bulletin.fr du 17 juillet 2013, Grande bande – Joan Miró. La première source d'inspiration de Miró sont les deux infinis, depuis l'infiniment petit des brindilles de la « calligraphie mirónienne » jusqu'à l'infiniment grand des espaces vide des constellations. En 1936, le peintre se trouve à Mont-roig del Camp lorsque éclate la guerre civile. La série sur fond blanc et le triptyque Bleu I, puis Bleu II et Bleu III datent de 1961. Puis il l'étale sur la majeure partie de la toile, avec des lettres rigoureusement espacées, et des espaces ombrés de couleurs[54]. L'année suivante, il suggère la féminité par la grâce des lignes dans La Baigneuse, alors que dans Le Corps de ma brune, la toile elle-même évoque la femme aimée[24]. La même année, la Fondation Guggenheim de New York lui décerne son Grand Prix[6]. … Dans ce même esprit, Miró peint sur des morceaux de toiles irréguliers, « comme si l'absence de chevalet le délivrait d'une contrainte[G 15] ». From 1948, Miro was living in Barcelona, and he was often traveling between this city and Paris. Il utilise en général des couleurs primaires[E 4]. He also started creating sets and costumes for ballets. Also Known As: Joan Miro, Joan Miró, Joan Miró i Ferrà, Joan MiroDEMO, awards: 1958 - Guggenheim International Award 1954 - Venice Biennale Grand Prize for Graphic Work 1980 - Gold Medal of Fine Arts. En 1983, en collaboration avec Joan Gardy Artigas, l'artiste réalise Femme et oiseau, sa dernière sculpture, qui est destinée à la ville de Barcelone. Ce n'est alors qu'un simple séjour[G 1], mais le peintre se fixe durablement dans la capitale française au début des années 1920[b]. Pendant cinq ans, l'artiste se consacre essentiellement à la céramique, à la gravure et à la lithographie. He soon realized that becoming an artist was his life’s calling though his parents did not support his ambitions. L'œuvre de l'artiste devient très populaire après une série d'articles et de critiques. His mixed media sculpture ‘The Sun, the Moon and One Star’, created in 1981 was one of his last major works. « Miró » redirige ici. Il vit avec plaisir dans une profonde solitude, allant souvent se recueillir à la cathédrale pour écouter de la musique. Ces tendances apparaissent dans Le Champs Labouré, notamment. Miró déménage durant l'année 1956 à Palma de Majorque, où il dispose d'un grand atelier conçu par son ami, Josep Lluís Sert. Joan Miro was a 20th century Catalan Spanish artist known for his Surrealist works. Peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, l'ambiance parisienne est tendue. En réponse aux critiques d'André Breton, assurant qu'après La Fornarina et Portrait d'une dame en 1820, le peintre est « ce voyageur tellement pressé qu'il ne sait pas où il va[H 3] », Miró déclare vouloir « assassiner la peinture[6] ». Miró épouse Pilar Juncosa (1904-1995), à Palma de Majorque, le 12 octobre 1929, et s'installe à Paris dans un local suffisamment grand pour accueillir l'appartement du couple et l'atelier du peintre. » Le mot « Espoir » étant conçu comme une forme de dérision[G 20]. À cette époque, Balthus peint un portrait de Miró accompagné de sa fille Dolorès. Cependant, les faits s'arrêtent là et, peu après, la revue La Révolution surréaliste, éditée par Breton, continue à publier les œuvres des artistes[B 4]. Enfin, en 1974 vient L'Espoir du condamné à mort (Fondation Miró). One of his most significant paintings is the ‘Catalan Landscape’ (1924), in which he depicted a Catalan peasant, engaged simultaneously in the act of shooting a rabbit for his cooking pot and fishing for a sardine for his barbecue. La série Peintures sauvages, de 1935 et 1936, a pour thème la guerre d'Espagne, et fait appel à de multiples techniques picturales. In 1972, he created The Joan Miró foundation, Center for Study of Contemporary Art. While recovering from his illness he immersed himself in art and began painting in earnest. Miró trouve dans l'inconscient et dans l'onirisme — matériaux offerts par les techniques surréalistes — l'inspiration de ses futures œuvres. » Pas une fois il ne fait allusion au taureau, qui est la figure centrale du tableau, et qu'il a démesurément grossi[57]. A museum dedicated to his work, the Fundació Joan Miró, was established in his native city of Barcelona in 1975, and another, the Fundació Pilar i Joan Miró, was established in his adoptive city of Palma de Mallorca in 1981. Plus tard, de retour à Barcelone, il reçoit l'aide du fils de Josep Llorens, Joan Gardy Artigas. Je ne copiais pas les collages. À la même époque, on note le synthétisme de la description du personnage de la toile Tête fumante[21]. Les objets deviennent autant de signes symboliques[6] et Miró réintègre la couleur vive dans ses peintures (La Naissance du monde, 1925, Paysages imaginaires, 1926, Chien aboyant à la lune, 1926). La Ferme et Le Catalan sont sans doute les toiles les plus importantes de cet aspect de l'œuvre mirónienne[24]. La quatrième toile de la série provient d'une publicité pour un moteur Diesel. Miró […] franchit d'un bond les derniers barrages qui pouvaient encore faire obstacle à la totale spontanéité de l'expression. « L'entrée tumultueuse de Miró en 1924 marque une date importante de l'art surréaliste. ». Il y a peu de différence entre ces premières céramiques et les peintures et lithographies de la même époque. C'est un soleil, une étoile et le texte España, de couleurs rouge, noir et jaune[81]. Ses silences sont réputés et André Masson dira qu'il est resté intact[G 27]. Lorsque l'Allemagne nazie envahit la France, Miró rallie l'Espagne et s'y installe, d'abord à Mont-roig, puis à Palma de Majorque et enfin à Barcelone, de 1942 à 1944. Les personnages principaux de la composition picturale sont un automate qui joue de la guitare et un arlequin avec de grandes moustaches. La dernière modification de cette page a été faite le 27 novembre 2020 à 09:40. Le peintre accepte et part à Monte-Carlo au début de l'année 1932, peu après la naissance de sa fille unique, Dolorès, le 17 juillet 1931. Miró signe à leurs côtés le Manifeste du surréalisme. As a young man he wanted to pursue a career as an artist much to his parents’ dismay. Joan Miró Ferra was born April 20, 1893, in Barcelona. Born on 20 April 1893 in Barcelona, Joan Miro i Ferra was an internationally acclaimed Catalan Spanish painter. ». However, this occupation did not suit him and he suffered from a nervous breakdown. Georges Hugnet explique que Miró ne peut se défendre qu'avec sa propre arme, la peinture : « Oui, Miró a voulu assassiner la peinture, il l'a assassinée avec des moyens plastiques, par un art plastique qui est l'un des plus expressifs de notre temps. Joan Miró gagne en 1954 le prix de l'imprimé à la Biennale de Venise. Breton définit le surréalisme par rapport à la peinture comme « une vacance totale, une crise absolue du modèle ». Miro was the son of a watchmaking father and a goldsmith mother, he was exposed to the arts from a very young age. « Je commence mes tableaux sous l'effet d'un choc que je ressens et qui me fait échapper à la réalité. Cette discipline que la chapelle m’a dictée m'a entraîné à avoir une très grande liberté, m'a poussé à faire quelque chose de très libre en approchant cette virginité. Leurs représentations sont abondantes dans l'œuvre de Miró, tant dans les peintures que dans les sculptures. Self-contained in his manners and public expressions, it is through art that Joan Miró showed his rebelliousness and a strong sensitivity to the political and social events around him. L'artiste est alors à la recherche d'un « mouvement immobile » : « Ces formes sont à la fois immobiles et mobiles […] ce que je cherche, c'est le mouvement immobile, quelque chose qui soit l'équivalence de l'éloquence du silence. Joan Miró i Ferrà was a Spanish painter, sculptor, and ceramicist born in Barcelona. Il se lie d'amitié avec les poètes Pierre Reverdy, Max Jacob et Tristan Tzara. Thank you. Elle est exposée à côté d'œuvres de Giorgio de Chirico, Paul Klee, Man Ray, Pablo Picasso et Max Ernst. C'est un changement qu'il appelle de ses vœux, et qui est réalisé avec l'aide de l'architecte Josep Lluís Sert, qui conçoit pour lui un vaste atelier au pied de la résidence de Miró. La série, « comme si l'absence de chevalet le délivrait d'une contrainte, « sursaut de la fureur iconoclaste de sa jeunesse, « Miró a toujours été un initiateur, et ce plus que tout autre. « La lithographie en noir et blanc lui apporte l'exutoire dont il avait besoin pour exprimer des émotions violentes […]. Les œuvres Le Chasseur (1923) et Le Carnaval d'Arlequin (1924-1925) en sont les expressions les plus significatives. », La mise à l'écart de Miró par Breton se radicalise en 1941 lorsque le peintre refuse tout dogme esthétique[64]. Aux côtés du céramiste Josep Llorens, il développe au maximum les techniques de cuisson pour réaliser un fond dont les couleurs et textures ressemblent à ses peintures de la même époque[E 5]. ». De 1928 à 1930, les dissensions dans le groupe des surréalistes se font chaque fois plus évidentes, non seulement du point de vue artistique, mais également du point de vue politique. In the 1930s the artist's fame and recognition became international. ». Le couple s'établit dans la rue du Crédit, à Barcelone, où naissent par la suite leurs deux enfants, Joan et Dolorès[B 1]. L'artiste achète des cartes postales colorées de ces toiles. Monday, April 11, 2011. Il a également illustré des recueils de poèmes ou de prose d'autres représentants du mouvement surréaliste, ou des « compagnons de route » des surréalistes : Jacques Prévert, Raymond Queneau, René Char, Jacques Dupin, Robert Desnos[70]. En 1946, il travaille sur des sculptures destinées à être coulées dans du bronze. En 1923, La Fermière succède à La Ferme, peinte un an plus tôt. Joan Miró’s whimsy and childlike sensibility are unmatched. Google dédie un doodle à l'artiste, le 20 avril 2006, pour les 113 ans de la naissance de Miró[83]. « C'est grâce à leur générosité inégalée que s'est ainsi constitué un fabuleux patrimoine, unique en France, un lieu privilégié pour mieux partager les rêves de Joan Miró[42]. De cette période sont issues les huiles sur toile Femme et oiseau (1959, en continuité de la série Femme, oiseau, étoile), Femme et oiseau (1960, peintures VIII à X sur toiles de sac). L'atelier est situé à quelques centaines de mètres de la rue du Château, où habitent Yves Tanguy, Marcel Duhamel et Jacques Prévert. Toujours en 1911, il entre à l'École d'art tenue par l'architecte baroque Francisco Galli, à Barcelone, avec la ferme résolution d'être peintre. C'est en 1946 que Jean Cassou, conservateur du Musée National d'Art moderne de Paris, lui achète cette toile au moment où aucun musée français ne possède encore d'œuvre majeure de l'artiste[G 16]. Bogni relève, outre sa fréquentation du Cercle Artístic Sant Lluc, dirigé par l’évêque Josep Torras i Bages, son intérêt pour le spirituel, son imprégnation des dogmes religieux catholique dans son œuvre et un certain mysticisme qu'il lui inspire sa symbolique. The Fundació Joan Miró, a museum dedicated to his work was established in his native city of Barcelona in 1975, and another, the Fundació Pilar i Joan Miró, was established in his adoptive city of Palma de Mallorca in 1981. Ses tableaux, qu'ils aient été réalisés pendant les années 1920 — lors de sa période dite surréaliste — ou plus tard, relèvent de la spontanéité la plus absolue et la plus personnelle. Durant cette période, le maître abandonne son style détailliste. Les céramiques forment des mosaïques[45]. Du 12 au 27 juin 1925 a lieu une exposition à la galerie Pierre, où Miró présente 16 peintures et 15 dessins. Dans La Course de taureaux, ce détaillisme emploie le dessin en filigrane pour définir de grandes silhouettes. Pendant l'été 1924, il affine sa schématisation des formes, avec notamment le Paysage catalan (également titré : Le Chasseur), où sa peinture devient de plus en plus géométrique. Il utilise des espaces vides aux graphismes soignés et renoue avec la perspective et les formes analysées[C 2]. Il invente ainsi une langue nouvelle qui débouche, en 1945, sur la série des grandes toiles parmi les plus connues et les plus souvent reproduites, presque toutes sur fond clair (Femme dans la nuit, Au lever du soleil) à l'exception de deux fonds noirs : Femme écoutant la musique et Danseuse entendant jouer de l'orgue dans une cathédrale gothique (1945). Au mois de novembre 1936, Miró se rend à Paris pour une exposition qui y est programmée. Une fois La Ferme achevée, l'auteur décide de la vendre pour des motifs économiques. La femme, les rapports hommes-femmes, ainsi que l'érotisme, sont une source majeure d'inspiration du maître. Là, il renoue avec une culture dont il admire les siurells (petites sculptures naïves de Majorque) et est étonné par les audaces gothiques de Gaudí, qui a restauré la cathédrale fortifiée en 1902[G 13]. André Breton affirme ainsi que Miró est « le plus surréaliste d'entre nous[19] ». Known for his work in the Surrealism art movement and for being a forefather of the Abstract Expressionism art movement, Joan Miro is considered a revolutionary painter. He created a tapestry for the World Trade Center in New York City together with the Catalan artist Josep Royo, in 1974. C'est une allusion à La Ferme, dans laquelle sont ajoutés des éléments surréalistes, tels qu'un œil et une oreille à côté d'un arbre. Joan Miró i Ferrà (20 April 1893 – 25 December 1983) was a Spanish painter, sculptor, and ceramicist born in Barcelona. Il assiste à ses cours jusqu'à la fermeture du centre en 1915. La toile Portrait de V. Nubiola annonce la fusion du cubisme avec d'agressives couleurs fauves[C 1]. « Définitivement plus jamais Barcelone! D'autres peintres surréalistes y exposent, parmi lesquels Paul Klee, dont les toiles impressionnent Miró[6]. Le peintre commente à cette occasion : « J’ai pensé toute ma vie à faire des vitraux, mais l’occasion ne s’était jamais présentée. Dans cette association, il rencontre Josep Francesc Ràfols, Sebastià Gasch, Enric Cristòfor Ricart et Josep Llorens i Artigas avec qui il constitue le groupe artistique intitulé Groupe Courbet[F 2], qui se fait connaître le 28 février 1918, en apparaissant dans un encart du journal La Publicitat[4]. Les fonds sont généralement sombres, peints sur papier épais, comme on peut le voir sur la toile Homme et femme face à une montagne d'excréments (1935), Femme et chien face à la lune (1936). 947, illustrated in color p. 219. Après son installation à Paris, et malgré les difficultés qu'il rencontrait, Miró écrivait à son ami Ricart en juin 1920 : « Définitivement plus jamais Barcelone! […] En Catalogne, aucun peintre n'est jamais parvenu à la plénitude ! En 1920 commence la période réaliste dite « détailliste » ou « précisionniste » : le regard naïf du peintre s'attache à représenter les moindres détails, à la manière des primitifs italiens. Cependant, en 1978, l’Évêché refusa qu'il intervienne sur une œuvre pour la cathédrale de Palma arguant son athéisme[73]. Miró n'a que très brièvement effleuré le surréalisme, il n'en est pas un véritable représentant[G 29]. His drawings and paintings were exhibited in many countries and he received several painting commissions. Les séries Constellations, « peintures lentes » (1939-1941)[48] et « peintures spontanées » (dont Composition avec des cordes, 1950), témoignent également de la polyvalence de Miró[6]. Il collabore avec Josep et Joan Artigas pour la réalisation des céramiques, et avec Sert pour la conception de l'ensemble[G 20]. En avril 1981, Miró inaugure à Chicago une sculpture monumentale de 12 mètres, connue sous le nom de Miss Chicago ; le 6 novembre, deux autres bronzes sont installés dans la ville de Palma de Majorque. Suivirent des rétrospectives lui … À cette époque, il crée des figures, des signes et des associations utilisant pastel, crayon, encre de Chine et aquarelle, pour réaliser des figures humaines ou animales dont il trouve très vite les formes simplifiées[G 14]. Le couple, inspiré par la visite de l'atelier du peintre à Cala Major, fait appel au même architecte — Josep Lluís Sert — pour la construction du bâtiment et l'aménagement des jardins. He had several own-man shows. Le modèle ancien, pris dans le monde extérieur n'est plus et ne peut plus être. He began drawing as a young boy, and later attended a business school, as well as La Lonja School of Fine Arts. L'affiche officielle de la Coupe du monde de football 1982 est également une œuvre de Miró. Cependant, Miró expérimente une large gamme de techniques pour confectionner ses peintures : pastel, peinture sur papier de verre, aquarelle, gouache, peinture à l'œuf tempera, peinture sur bois et cuivre, entre autres[6]. Le Disque rouge (huile sur toile, exposée au New Orleans Museum of Art États-Unis), Femme assise (1960, toiles IV et V) exposées au musée de la Reine Sophia, à Madrid. Joan Miró meurt à Palma de Mallorca en 1983, à l'âge de 90 ans. Il fait la rencontre de Picabia deux ans plus tard[6]. De 1921 à 1922, Miró travaille sur La Ferme, qui est l'œuvre principale de cette époque dite « détailliste ». C'est notamment le cas des Peintures pour un temple, en vert, rouge et orange, puis Peinture sur fond blanc pour la cellule d'un condamné (1968), huiles sur toile, aux mêmes dimensions que les Bleus conservés à la Fondation Miró. Encadré d'Otto Hahn: Ehrich Riewert, « Les Ubus de Miró » dans Paul Edwards (dir.). Il rencontre des membres du mouvement Dada et retrouve Picasso qu'il avait connu à Barcelone. L'artiste prend également pour point de départ des peintures déjà existantes. L'écrivain Jacques Dupin indique pourtant qu'il est probable qu'il eut cru à l'existence d'un être supérieur. Cependant, il abandonne ces études pour s'inscrire, la même année, à l'École des beaux-arts de La Llotja[6]. Avec le drame de la guerre d'Espagne, il ressent la nécessité de peindre de nouveau « d'après nature ». Si, de 1955 à 1959, Miró se consacre entièrement à la céramique, en 1960, il recommence à peindre. Il explique ainsi qu'« un brin d’herbe est aussi gracieux qu’un arbre ou une montagne[24] ». Léonce Rosenberg, qui s'occupe des toiles de Pablo Picasso, accepte de la prendre en dépôt. Recherchant l'éclat des couleurs, suivant la technique chinoise du « grand feu », il passe de la céramique à la création de bronzes fondus, entre 1944 et 1950[6]. […] En Catalogne, aucun peintre n'est jamais parvenu à la plénitude ! En 1974, les Galeries nationales du Grand Palais, à Paris, organisent une grande exposition rétrospective pour son 80e anniversaire[6], alors que l'année suivante, la Fondation Miró est construite par Luis Sert à Montjuïc, sur les hauteurs de Barcelone. L'espace pictural est plan, il ne représente plus de troisième dimension. La rumeur court que la pièce altère les pensées des surréalistes et des communistes. Il s'initie au jeu du « cadavre exquis » surréaliste. Paris et la campagne, et cela jusqu'à la mort ! He received the Venice Biennale print making prize in 1954. Il sépare le graphisme au caractère ingénu et réaliste des objets, les animaux domestiques, les plantes avec lesquelles l'être humain travaille et les objets quotidiens de l'homme. 13K likes. En 1947, il se rend aux États-Unis pour la première fois. Elles sont réalisées sur un support de papier de 38 × 46 cm, que l'artiste imbibe d'essence et frotte jusqu'à obtenir une texture rugueuse. C'est l'accomplissement du rêve sur la toile. En 1915, il décide de s'installer dans un atelier, qu'il partage avec son ami Ricart. En 1972, Miró expose ses sculptures au Walker Art Center de Minneapolis, au Cleveland Museum of Art et à l’Art Institute of Chicago. La même année, la galerie Maeght organise à Paris les expositions importantes de ses œuvres et, en 1954, il reçoit le Prix de la Gravure à la Biennale de Venise, aux côtés de Max Ernst et de Jean Arp[6]. Patricia Mathews and reprinted in Margit Rowell, ed., Joan Miró: Selected Writings and Interviews (New York: MacMillan Publishing Company, 1986; republished Cambridge, MA: Da Capo Press, 1992), 175. In 1947, he came to the United States for the first time. ». En 1967, il conçoit Femme, Tête et oiseau, Personnage et oiseau, puis dans les années 1970, Monument (1970), Constellation et Personnage (1971). ». Après une exposition personnelle aux États-Unis, il dévoile ses premiers collages préfacés par Aragon, à la galerie Pierre, de Paris[6]. L'extérieur est couvert de céramique dans les tons les plus classiques de l'artiste : le rouge, le jaune, le vert et le bleu. At the same time he also enrolled at the Art Academy La Lonja in Barcelona where he learned both fine and applied arts. He created the 23 gouache series ‘Constellations’ in the early 1940s. Un quartette à cordes, originaire d'Austin (Texas), est fondé en 1995, sous le nom de Quartette Miró[82]. Après une longue méditation, celui-ci se consacre à son Labyrinthe. His father was a goldsmith and watchmaker. Leur fille naît en 1930. As Miró aged, he continued to receive many accolades and public commissions. Se définissant avant tout comme « Catalan international »[A 1], il est l'un des principaux représentants du mouvement surréaliste. Joan Miró, COMPOSITION (HOMMAGE À EDGAR VARÈSE I), 1959. Pourtant, c'est à Majorque, puis à Barcelone qu'il retrouve l'inspiration et que son style évolue de manière décisive entre 1942 et 1946, avec un retour aux sources et à la culture espagnole[G 24]. Il travaille à ses premières lithographies, pour le livre L'Arbre des voyageurs, de Tristan Tzara. Stay Connected. La plupart des sculptures sont des bronzes. Il reste également des dessins de l'époque où Miró reçoit les cours de Josep Pascó, professeur d'arts décoratifs de l'époque moderniste. On a pour lui les égards qu'on a pour les enfants prodiges, avec un peu de mépris condescendant pour sa facilité, sa profusion et la richesse naturelle de ses dons[G 28]. Son œuvre reflète son attrait pour le subconscient, pour l'« esprit enfantin » et pour son pays. C'est un procédé que Braque utilise lui-même, qui consiste à dessiner au crayon lithographique sur un papier préparé, ce qui permet le transfert par décalque, sur la pierre ou la feuille de zinc[G 12]. Il se sert dans ce cas de la toile, non pour réinterpréter une œuvre existante, mais comme point de départ d'une analyse des formes pures qui s'achève avec les personnages miróniens. Un mouvement se développe pour le boycott du « bourgeois » Diaghilev et des « traîtres » Ernst et Miró. Les dernières œuvres de sa période « réaliste » sont terminées dès 1923 : Intérieur (La Fermière), Fleurs et papillon, La Lampe à carbure, L'Épi de blé, Grill et lampe à carbure[G 4]. » Cette grande peinture de 4,70 × 6 m, exécutée sur panneau d'aggloméré, sera terminée et signée le 11 mai 1975. En 2018, le Grand Palais à Paris organise une rétrospective réunissant 150 œuvres, traçant l'évolution de l'artiste sur 70 années de création[46]. To understand the modern artist, Joan Miró it is essential to understand the political and social ramifications under which he lived and worked. Dans sa période surréaliste, l'œuvre de Miró la plus représentative est Le Carnaval d'Arlequin (1924-1925), exposée à la galerie Pierre, en même temps que deux autres de ses œuvres[G 27] : Le Sourire de ma blonde et Le Corps de ma brune[61]. I am a learning artist myself and, if you don't mind I have a few questions I hope to discuss with you? Les premières peintures de Miró, de 1915, sont marquées d'influences diverses, en premier lieu de celles de Van Gogh, Matisse et des fauves, puis de Gauguin et des expressionnistes[6]. En 1967, Miró produit La Montre du temps, œuvre créée à partir d'une couche de carton et d'une cuillère, fondus en un bronze et unis dans un ensemble qui constitue un objet sculpté mesurant l'intensité du vent[C 6]. Le tableau intitulé La Ferme, peint en 1921, est l'une des toiles les plus connues de cette époque. Dans ce domaine, Miró est intéressé par la recherche des volumes et des espaces. L'artiste prend l'habitude de recueillir toutes sortes d'objets divers et de les utiliser pour créer des sculptures hétéroclites. Il mène des recherches sur la composition des pâtes, des terres, des émaux et des couleurs. En son honneur, la Fondation Joan-Miró a été créée à Barcelone, en 1975. Il y exécute une première peinture murale, qui sera suivie d'autres tout au long de sa carrière. Le nom de famille « Miró » est associé à Majorque à une ascendance juive, ce qui valu l'artiste la destruction de ses toiles par l'éphémère Jeunesses anti-juives en 1930 et des affiches pour ses expositions d'être taguées « Chueto » à Palma[74]. Pendant l'été 1930, il commence une série nommée Constructions, suite logique de celle des Collages. En 1947, l'artiste se rend durant huit mois à New York où il travaille un certain temps à l’Atelier 17, dirigé par Stanley William Hayter. Par exemple, dans les Vignes et oliviers de Mont-roig, les racines qui sont dessinées sous la terre, et qui sont complètement individualisées, représentent une connexion physique avec la terre[13]. He was born as Joan Miró i Ferrà on 20 April 1893, in Barcelona, Catalonia, Spain, to Miquel Miró Adzerias and Dolors Ferrà. Son abondante correspondance, ses entretiens avec des critiques d'art et ses déclarations dans les revues d'art, ont été réunis par Margit Rowell en un seul volume, sous le titre : Joan Miró: Selected Writings and Interviews[67], traduit en français sous le titre Écrits et entretiens, dans lequel on retrouve notamment l'entretien de 1948 avec James Johnson Sweeney[68] et un entretien inédit avec Margit Rowell[69]. La fondation reçoit également des céramiques : Femme et oiseau (1967), Personnage totem (1968), Céramique murale (1968), ainsi que des marbres, tels que l’Oiseau solaire et l’Oiseau lunaire, sculptés en 1968[41]. However, he suffered a mental and physical breakdown after which he abandoned his job as a clerk. C'est notamment le cas pour les ouvrages de Breton Anthologie de l'humour noir (1950) et La Clé des champs (1953) ; pour René Char, Fête des arbres et du chasseur et À la santé du serpent ; pour Michel Leiris, Bagatelles végétales (1956) ; et pour Paul Éluard, À toute épreuve, qui contient 80 gravures sur bois de buis. Il s'isole, lit beaucoup, médite[A 2]. Ceci ne veut pas dire que ces paysages deviendront cubistes ou rageusement synthétiques. He went on to study at an art school where he came under the tutelage of Francesco Gali who had a great influence on the young artist. Il faut devenir un Catalan international[A 1]. Le pavillon accueille également des pièces d'autres artistes : Guernica, de Pablo Picasso, la Fontaine de mercure, d'Alexander Calder, la sculpture La Montserrat, de Julio González[27], la sculpture Le peuple espagnol a un chemin qui conduit à une étoile, d'Alberto Sánchez[27], et d'autres encore. He helped strengthen Joan Miro’s understanding of spatial quality and exposed him to the tenets of modern art from Paris. Et de l'exposer à Barcelone[39]. C'est une toile totalement surréaliste qui obtient un grand succès à l'exposition collective « Peinture surréaliste » de la galerie Pierre (Paris). His large-scale graphic works are an excellent investment. On note également de nombreux détails d'imagination répartis sur toute la toile : un oiseau aux ailes bleues, sorti d'un œuf, un couple de chats jouant avec une pelote de laine, un poisson volant, un insecte qui sort d'un dé, une échelle avec une grande oreille et, sur la partie supérieure droite, on voit au travers d'une fenêtre une forme conique, supposée représenter la tour Eiffel. His 1953 painting ‘Ladders Cross the Blue Sky in a Wheel of Fire’ is another one of his major works. Il assiste à la corrida comme à une fête populaire teintée d'érotisme, mais dont il ne mesure pas l'enjeu[59]. En accord avec la volonté de l'artiste, la nouvelle institution devrait promouvoir la diffusion de toutes les facettes de l'art contemporain. Ses premiers essais, à l'été 1932, datent de sa période surréaliste et s'intitulent « objets poétiques ». C'est ainsi qu'il explique La Course de taureaux : la corrida n'y est qu'un prétexte à la peinture, et le tableau est plus illustratif que véritablement révélateur. À partir de 1965, il produit une grande quantité de sculptures pour la Fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence. « La rue Blomet, c'est un lieu, un moment décisif pour moi. In 1974, he was commissioned to create a tapestry for New York's World Trade Center, demonstrating his achievements as an internationally renowned artist as well as his place in popular culture. Les traits épais sont faits avec de la couleur noire, et ses toiles sont pleines de peintures et d'esquisses qui rappellent toujours les mêmes thèmes : la terre, le ciel, les oiseaux et la femme. Miro s'inspire en particulier de l’œuvre de l'apologiste majorquin médiéval Ramon Llull qu'il connaît en profondeur[72]. In 1936 Miró fled to Paris during the Spanish Civil War (1936–39; a revolt againstthe conservative Republican government). En catalan, oiseau (ocell), est également le surnom du pénis[55], et se retrouve associé à nombre de ses œuvres. ». La formule est publiée sous la signature de Tériade, qui l'a recueillie au cours d'un entretien avec Miró, pour le journal L'Intransigeant du 7 avril 1930, dans une chronique violemment hostile au surréalisme[G 10]. Miró prend peu à peu ses distances avec le mouvement. À la fin de la saison et après avoir tant travaillé, peu importe si j'ai peu de toiles. Après avoir réalisé l'affiche Aidez l'Espagne, pour l'édition d'un timbre postal destiné à aider le gouvernement républicain espagnol, Miró se charge de peindre des œuvres de grandes dimensions pour le pavillon de la Seconde République espagnole, à l'exposition internationale de Paris de 1937, qui est inaugurée au mois de juillet[6]. Worried about their son’s well-being, his parents finally let him follow his heart. ». Les peintures de l'artiste Joan Miró ont un grand succès sur le marché de l'art et se vendent à des prix très élevés. Le bâtiment est construit selon un concept éloigné des notions de musées généralement admises à cette époque, il cherche à promouvoir l'art contemporain plutôt qu'à se dédier à sa conservation. En 1993, enfin, la Fondation Miró de Barcelone fait de même, pour le centenaire de sa naissance[6]. La figure de l'œuvre Le Toréador est, à ce titre, l'une des plus énigmatiques. Miró fait un séjour à Varengeville-sur-Mer, sur la côte normande, dans une villa offerte par son ami, l'architecte Paul Nelson. When German troops arrive in France, Joan returns to Spain and finds his definitive style. Joan Miro (tam adı Joan Miró i Ferrà; 20 aprel 1893 və ya 1893, Barselona – 25 dekabr 1983 (), Palma-de-Malyorka) — ispan rəssamı, heykəltəraş və keramikaçı. Joan Miró : influences et style artistique. Then closely on its heels followed WWII and the atomic bomb. J'y ai découvert tout ce que je suis, tout ce que je deviendrai. En 1912, il intègre donc l'académie d'art dirigée par Francesc d'Assís Galí i Fabra, et y découvre les dernières tendances artistiques européennes. Joan Miro joined the Surrealist group in 1924, and increasingly began exploring symbolism though he did not completely abandon the subject matter. Il réalise de nombreux dessins et ébauches avant de peindre son Intérieur hollandais I, inspiré du Joueur de luth, d'Hendrick Martensz Sorgh, puis Intérieur hollandais II, d'après Jan Havicksz Steen. Interview with Mr. Joan Miró Joan Miró, I have always admired your art work and unique style. Au café Cyrano, il reste d'ailleurs silencieux. La toile, Le Paysage de Mont-roig (1919), est caractéristique de cette période[6]. Son travail est perturbé par son déménagement et son installation à Palma de Majorque[G 18]. La série Barcelona révèle une rage analogue à celle provoquée par la détérioration de la situation internationale », explique Penrose[28]. À la fin du contrat avec son marchand d'art, Pierre Loeb, en janvier 1932, Miró retourne avec sa famille à Barcelone, tout en continuant de faire des voyages fréquents à Paris et de fréquents séjours à Majorque et à Mont-roig del Camp. Plus tard, en 1958, Miró publie un livre également nommé Constellations. Il construit en collaboration avec Josep Llorens la Déesse de la mer, une grande sculpture de céramique qu'ils immergent à Juan-les-Pins. Benjamin Péret préface son exposition personnelle, à la galerie Pierre Loeb de Paris[6]. Celui-ci la vend à l'écrivain américain Ernest Hemingway, pour 5 000 francs[B 2]. De cet ensemble de sculptures, La Fourche et Le Disque comptent parmi les importantes. Il travaille à la synthèse des éléments magiques déjà présents dans ses travaux antérieurs. Elle conserve une importante collection de ses œuvres. Le souci de représentation et de signification logique est étranger à Miró. J'ai cherché une expression brutale sur le grand mur, une suggestion poétique sur le petit. Il en fait plus tard le commentaire suivant : « J'étais habitué à couper dans des journaux des formes irrégulières et à les coller sur des feuilles de papier. Le taureau, très librement interprété, occupe toute la toile, ce que Michel Leiris lui reprochera amicalement[30]. Réalisée de 1924 à 1925, le maître l'exécute à une époque de sa vie économiquement difficile où il souffre, entre autres, de pénurie alimentaire et à laquelle le thème de l'œuvre est lié : « J'ai essayé de traduire les hallucinations que la faim produisait. Les compositions sont faites à partir de formes élémentaires, cercles et carrés de bois posés sur un support — généralement de bois —, ainsi que de collage de clefs qui renforcent les lignes du cadre[C 4]. Jacques Dupin, Joan Miró. Les formes de Miró sont sans précision, il laisse déborder les morceaux du support et les unit entre eux par des graphismes. Jour après jour j'ai accumulé ces formes. Il y prend conscience de son attachement à la terre catalane[6]. Concerned about his health and happiness, his parents allowed him to attend art school. À partir de ces travaux, Miró participe avec certains de ses amis poètes à plusieurs publications. This brilliant work of art was unfortunately lost during the September 11 attacks. Cette libération l'incite à reprendre la peinture sur toile, après une interruption de quatre ans[G 15]. Ces tableaux ressemblent à ceux de 1925, lorsqu'il peint la série de monochromes Danseuse I et Danseuse II. ». Joan Miró i Ferrà (April 20,1893 – December 25,1983) was a world renowned Spanish Catalan painter, sculptor, and ceramist who was born in the sea port city of Barcelona. On y retrouve des formes simples : le disque, le cône, l'équerre et le triangle[G 6]. Il abandonne là-bas les couleurs et les formes dures utilisées jusqu'alors pour les remplacer par d'autres plus subtiles. Paris et la campagne, et cela jusqu'à la mort ! During this period he experimented in different media - sculpture, ceramics and murals. Thus they convinced him to attend a business school following which he was appointed as a clerk. À la fois satisfait et désorienté par l'ampleur du bâtiment, le peintre s'affaire à animer et à peupler ce grand espace vide[A 3]. If I go on working, it's for the year 2000, and for the people of tomorrow." The couple had one daughter, Dolors, born on 17 July 1931. His mature style evolved from the tension between his fanciful, poetic impulse and his vision of the harshness of modern life. Dans les années qui suivent le début du Labyrinthe, Miró livre une quantité impressionnante d'œuvres peintes ou sculptées pour la fondation Maeght. He is henceforth recognized as a great Catalan artist. J'y ai découvert tout ce que je suis, tout ce que je deviendrai. L’œuvre disparaît à la fin de l'exposition lorsque le pavillon est démonté. Les événements en Espagne le dissuadent de rentrer pendant toute la période 1936-1940[6]. Certaines doivent être peintes de couleurs vives. La série des Portraits imaginaires, peinte entre 1928 et 1929[24], est très similaire aux Intérieurs hollandais. His use of interior emotion to drive abstract expression would become a great influence on the Abstract Expressionists. The following year he created a large mural, the Reaper, for the Spanish Pavilion at the International Exposition in Paris. Son ami, Michel Leiris, explique qu'il est souvent l'objet de moqueries pour sa correction un peu bourgeoise, son refus de multiplier les aventures féminines et pour sa mise en avant du pays natal et rural contre le centre parisien[F 3]. ». Elle est faite de béton et couverte de céramique. D'autres lieux possèdent d'importantes collections d'œuvres de Miró, comme la Fondation Pilar et Joan Miró de Palma de Majorque, le Musée national d'art moderne de Paris, le musée d'art moderne de Lille et le Museum of Modern Art de New York. Braque a simplement invité son ami catalan à utiliser le procédé du « papier à report », une technique d'impression pour la lithographie. Cette année-là, il expose à la galerie Pierre des sculptures-objets et réalise bientôt sa première exposition individuelle à New York, avec des peintures des années 1926 à 1929. Il y puise son inspiration, des sensations et des souvenirs, sa relation à la vie et à la mort[24]. KADART. Il veut lutter avec la peinture[C 3]. Avec le groupe surréaliste, il participe d'octobre à novembre 1933,au 6e Salon des surindépendants en compagnie de Giacometti, Dali, Brauner, Ernst, Kandinsky, Arp, Man Ray, Tanguy et Oppenheim[25]. Miró est sensibilisé à la sculpture par son maître, Gali. Après avoir réalisé un fond bleu, Miró contrôle l'espace de couleur avec des signes minimalistes : lignes, points et coups de pinceau de couleur, appliqués avec la prudence « du geste d'un archer japonais », pour reprendre les mots de l'artiste[34]. Miró et sa femme rentrent à Barcelone en 1942, peu avant le décès de la mère du peintre en 1944[B 11]. Dans de nombreux entretiens et écrits des années 1930, Miró manifeste son désir d'abandonner les méthodes conventionnelles de la peinture, pour — selon ses propres mots — « les tuer, les assassiner ou les violer », favorisant ainsi une forme d'expression contemporaine. Bien que Miró ait déjà travaillé avec de grands formats, il ne l'avait jamais fait en utilisant des céramiques. He remained active till the very end of his life. À ses débuts, il montre de fortes influences fauvistes, cubistes et expressionnistes, avant d'évoluer dans de la peinture plane avec un certain côté naïf. Still Life with Coffee Mill Joan Miro • 1918 The Vegetable Garden with Donkey Joan Miro • 1918 The Wagon Tracks Joan Miro • 1918 Church and the Village of Montroig Joan Miro • 1918-1919 Walter Erben souligne ainsi le rapport entre les symboles de l'artiste et les idéogrammes chinois ou japonais : « Un ami de Miró qui connaissait bien les caractères japonais, parvient à “lire” dans une série de signes inventés par le peintre, la signification même qu'il y avait attachée[53]. Durant ce même printemps 1917, Miró expose au Cercle artistique de Saint-Luc avec les membres du Groupe Courbet[D 1]. A museum dedicated to his work, the Fundació Joan Miró, was established in his native city of Barcelona in 1975, and another, the Fundació Pilar i Joan Miró, was established in his adoptive city of Palma de Mallorca in 1981. He was honored with the prestigious Guggenheim International Award in 1958. L'influence cubiste est encore vive et on peut la percevoir par l'usage des angles, de la composition par plans découpés et également par l'emploi de couleurs vives (Autoportrait, 1919, La Table (Nature morte au lapin), 1920). Cette même année a lieu une grande rétrospective de ses œuvres graphiques au Norton Simon Museum (Californie). While the bright colors lend playfulness to the painting, the dark background and the vast empty spaces between the subjects produce a sense of loneliness and mystery. Alors que le régime franquiste ferme le panorama artistique et culturel de la ville, la Fondation Miró apporte une vision nouvelle. Dans cette œuvre, Miró mêle des traits de Cézanne avec des symboles peints à la façon des cubistes, Juan Gris et Pablo Picasso. ». La cause de ce choc peut être un petit fil qui se détache de la toile, une goutte d'eau qui tombe, cette empreinte que laisse mon doigt sur la surface de la table. From 1940 to 1948 the he was back in Spain. On y trouve par exemple les dessins d'un paon et d'un serpent. L'évolution du procédé au fil des peintures peut être développée par une analyse des ébauches conservées à la Fondation Miró et au Museum of Modern Art[D 2]. Ce dernier triptyque a été terminé dans un contexte politique douloureux, au moment de la mort par garrottage du jeune Salvador Puig i Antich, que Miró qualifie de nationaliste catalan, dans un entretien avec Santiago Amón pour El País Semanal (Madrid, 18 juin 1978[38]). Malgré des réticences, son père appuie sa vocation. La même année, Nuremberg organise la première exposition posthume de Miró puis, en 1990, la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence dévoile elle aussi une rétrospective intitulée « Miró ». Une fois faits, les collages me servent comme point de départ pour des peintures. La végétation, le climat aride, les ciels étoilés, ainsi que les personnages des campagnes, se retrouvent dans ses créations[24]. À cette époque, Miró vit une crise personnelle. Miró ne retourne en Espagne que durant les périodes estivales. Il réalise également une exposition à New York, à la galerie Pierre Matisse, avec laquelle il reste très lié[6]. Avec cette exposition s'achève sa période dite « réaliste »[6],[10],[16],[17]. L'influence de la calligraphie orientale et extrême-orientale est évidente chez Miró[51], notamment dans son Autoportrait (1937-1938). Miró continue ses recherches et crée les Dix-huit peintures selon un collage, à partir d'images extraites de publicités de revues. ». Suivant son départ pour Paris, son œuvre devient plus onirique, ce qui correspond aux grandes lignes du mouvement surréaliste auquel il adhère[4]. L'artiste a enfin réalisé de nombreuses peintures murales aux États-Unis (pour l’Hôtel Plaza de Cincinnati, en 1947, pour l'université Harvard en 1950) et à Paris (séries Bleus I, II et III de 1961 et Peintures murales I, II et III de 1962)[6]. Du 9 juin au 27 septembre 1969, Miró expose ses gravures à Genève dans « Œuvres gravées et lithographiées » à la galerie Gérald Cramer. Ses toiles Portrait de madame Mills en 1750, Portrait de femme en 1820 et La Fornarina sont clairement inspirées des toiles homonymes de George Engleheart, John Constable et Raphaël, respectivement. Ces pièces sont d'abord exposées à Paris. Le refus de Miró d'intellectualiser ses problèmes, sa façon de peindre des tableaux au lieu de parler peinture, le rendent suspects aux yeux des « gardiens vigilants de la pensée du maître Breton » (José Pierre entre autres) et de l'orthodoxie surréaliste. Il cherche également à incorporer des objets du quotidien, ou simplement des objets trouvés : pierres, racines, couverts, tricornes, clefs. Sur cette toile, la peinture n'est pas plane comme sur des œuvres antérieures, mais en relief. See more works by this artist > Nasher Sculpture Center 2001 Flora Street Dallas, Texas 75201 214.242.5100. ». III, Paris, 2001, no. A highly creative and free-thinking individual, he refused to adhere to the norms of conventional painting methods which he felt assassinated art by curbing the artist’s imagination and freedom. https://www.thefamouspeople.com/profiles/joan-mir-6093.php, Celebrities Who Look Beautiful Even Without Makeup, Top NBA Players With No Championship Rings, Famous Role Models You Would Like To Meet, Celebrities Who Are Not In The Limelight Anymore. Les peintures de Miró sont également parmi les plus falsifiées au monde[85]. By this time, his focus had gradually shifted to the subjects of women, birds, and the moon—motifs which would dominate his art for much of the rest of his career. The work is regarded as a major milestone in his career, and was purchased by the writer Ernest Hemmingway. He was one of the artists who represented the beginning of Surrealism as an art movement that encouraged artists to develop painting techniques that allowed the unconscious to express itself. Fait rare à cette époque, l'inauguration a lieu à minuit, pendant qu'à l'extérieur, un orchestre invité par Picasso joue une sardane.